Matériel

Matériel de podologie

Le podoscope :

Il permet de réaliser une étude statique : on pourra visualiser les appuis plantaires (isthme élargie ou rétrécie, hyper appui au niveau des métatarsiens). On pourra ainsi observer les différences de pression existante entre un pied et l’autre ou par rapport à un même pied. Grâce aux appuis visibles et à la position des pieds on pourra déterminer le «  type de pied » (pied plat, pied creux, pied valgus…)

Le podographe :

Ici le but est d’obtenir une empreinte de chaque pied qui nous permettra de visualiser les hypers et/ou les hypo appuis (c’est a dire trop et/ou pas assez de pression). Cette empreinte nous permettra alors de confectionner la semelle orthopédique de manière précise et adaptée à chaque patient.

Le podomètre électronique :

Il s’agit d’une plateforme de pression constituée d’un grand nombre de capteurs ; la plate forme est reliée à un ordinateur et on peut alors bénéficier d’analyses très précises en statique et en dynamique. On obtiendra ainsi un très grand nombre de données (invisibles pour nous à l’œil nu) qui viendront compléter mais aussi confirmer notre examen clinique : on pourra visualiser : la pression en kilo-Pascal, le temps de contact du pied au sol lors de la marche (au niveau de l’arrière, du médio, et de l’avant pied), une vue du pied et des pression en 3 dimension.